Mai Hime

Publié le par Véronique

Année: 2004-2005
26 épisodes
Sunrise
Genre: Petit écolier

Hé bien voilà, j' ai vu il y a quelques temps j' ai vu la fin de cet anime grâce à ce merveilleux réseau qu' est le fansub; C' est un anime pas vraiment révolutionnaire mais qui a le mérite d' être divertissant.

Pour la petite histoire, Mai-Hime (ou bien My-Hime, les deux écritures sont valables) suit les aventures de la toute fraîche Mai (héroïne type, sympa, volontaire, 15 ans avec des gros seins quoi pour les otaku) suite à son arrivée au Complexe scolaire Fuuka , gigantesque établissement regroupant collège, lycée, résidences étudiantes et tout le toutim.
Outre le fait que Fuuka est entièrement géré par ses étudiants et on peut le dire, un peu coupé du monde (on y accède par bateau), c'est aussi le territoire d' une bataille gigantesque ayant lieu par cycle de 300 ans. Des jeunes filles élues, les Hime (hime = princesse en japonais, et les messieurs scénaristes ont voulu la jouer jeux de mots en faisant signifier hime : Highly-advanced materialized equipment.) dotées de pouvoirs dantesques, se trouvent regroupées dans cet établissement afin de combattre la menace ennemie.


En voilant une qui n' a pas besoin de frigo chez elle!

Nous serons tous d' accord pour dire que les scénaristes ont été pondre un concept plus que simple (school is a battlefield!); la seule différence notable est la présence de personnages principaux uniquement féminins...
Là où les messieurs ont fait un effort, c' est dans la conception de leur bébé qui est plutôt un gros projet:

  • Tout d' abord, Mai-Hime a donné naissance a trois projets sous trois formats différents (jeu vidéo, manga et série tv) qui ont démarré en même temps.
  • Du coup, même si l' histoire suit à peu près la même base et que les persos sont quasiments les mêmes, on a des grosses variations au niveau de l' ambiance et des étapes suivies par celle-ci.
  • Le nombre important des personnages et leur variété fait que chaque personne aura son personnage préféré; Autant dire que les produits dérivés à venir doivent être nombreux...


Shiho: sous cette calme apparence se cache une vraie petite peste.
(Que l' on aime ou que l' on deteste, pour ma part ca a extremement varié.)

Marketing is marketing...but...

Voilà pour le concept. En se penchant plus sur la série télévisée,

Il y a plusieurs points qui m' ont vraiment attiré:
- Le fan-service qui aurait pu être plus qu' abondant se fait assez discret (ah, c'est rare de voir une série populaire de nos jours où il y a peu de culotte et de seins partout, à part dans ce maudit épisode 4)
- Les personnages, pourtant assez typés sont très attachants (on a une palette de tous les caractères possibles parmi les filles, la solitaire qui sèche les cours, la timide amoureuse, la folle justicière, la grande soeur attentionée, la lolita qui drague les salaryman, et même une nonne (!) ) et la plupart évoluent.
- En parlant d' évolution, voici le point que j' ai le plus apprécié.
Ne vous ai t-il jamais arrivé de vous demander comment les héros souvent juvéniles d' anime font pour ne pas péter un cable lorsqu' on leur confie un pouvoir pareil entre leurs mains?
Et bien cette série répond à vos questions.
Ici il est très interressant de voir comment réagissent les personnages fâce à leur pouvoir : Il n' est pas vraiment question d' équipe à proprement parler, chaque Hime a ses motivations et sa façon d' agir (Par exemple Mai ne cherche qu' à protéger son frère, et Nao s' en sert pour détrousser les voleurs.).


Mikoto. Extremement forte et pourtant très enfantine; la principale occupation de cet enfant est la nourriture. les jeunes de nos jours...:)

Certaines deviendront grisées par leur pouvoir ou en seront marquées à jamais (il suffit d'une phrase de Nagi, l'observateur venu des enfers, pour changer complètement la donne ou provoquer une vraie paranoïa entre elles)


Mai se rend compte de la valeur de l' argent en entrant a fuuka; les repas coûtent la peau des fesses.

Les persos masculins se font rares mais ceux qui apparaissent le plus souvent sont capitaux dans l' histoire. Il est d'ailleurs interressant de constater qu' ils ne sont pas juste un gros ramassi de clichés (Reito le faux gentleman ou Tate qui ne sert pour une fois pas de bouclier humain ou de simple pote de Mai)

Le traitement est donc l' un des points forts de Mai-Hime, mais il y a quand même quelques points noirs à signaler, comme certains cotés obscurs du scénario que l' on croit réservés pour plus tard mais qui n' ont en fait pas grande signification, et le coté torp léger de certains épisodes de la première partie (l'épisode 4 ou l'episode 9 avec le concours de cuisine...)

La réalisation est excellente et les combats dynamiques ! (De plus ils ne s' étalent pas sur plusieurs épisodes pour une fois) Mention spéciale pour Mikoto et son épée demésurée.

Voilà pour aujourd' hui.

Commenter cet article

cry 25/04/2005 02:18

je vais faire un article plus détaillé dessus sur mon site ^^
hé oui je n' ai pas parlé des musiques tout ca

kgeg 19/04/2005 15:28

My hime c'est le bien.... ^^

( manque le dernier épisode mais c'est le bien pour l'instant )

En dehors d'un aspect graphique vraiment sympatoch' j'ai vraiment aimé l'histoire et l'intensité ( sentiments et tout ca...)

Il y'a un ralentissement en milieu d'anime permettant d'en découvrir plus sur les personnes et après ca va assez vite et l'on passe de suprise en surprise ( waouh !! cri de foule )...

Dommage que ca se complexifie un chouia dans les discours des derniers épisodes mais c'est quand même très bon...

Le manga par contre est assez déroutant pour qui a commencé l'anime ( ;3; je veux mon dernier episode )

Voilà